Menu

Choose a product

Le projet s’intègre dans un contexte particulier. Le programme exige l’aménagement d’appartements une et deux chambres. Le boulevard du roi Albert et la rue de la Citadelle présentent des constructions aux typologies très variées. Notamment, l’avant dernière parcelle de l’îlot présente une construction en rupture totale avec le profil des façades du boulevard. Cette construction semble être en about de l’îlot alors qu’en réalité elle se situe sur l’avant-dernière parcelle bâtissable. Notre parti architectural s’efforce d’inscrire le projet dans ce contexte. Le bâtiment côté boulevard contient trois appartements deux chambres. Côté rue de la Citadelle, le volume accueille trois appartements une chambre. Nous avons choisi la mise en place d’une volumétrie simple en brique dont la hauteur est plus basse que la hauteur générale des constructions de l’îlot. Afin d’articuler notre projet avec le contexte bâti adjacent, le dispositif d’entrée du bâtiment côté boulevard est composé par un volume plus petit (uniquement rez-de-chaussée) pour s’aligner au volume d’entrée et au perron de la maison voisine. Ceci permet de créer un recul suffisant du volume principal vis-à-vis de la maison existante. Côté rue de la Citadelle, c’est le rez-de-chaussée qui accuse un léger retrait renforçant de cette manière une ligne de force horizontale dans le paysage (en rappel au muret d’enceinte). Un changement de matériau permet de mettre l’accent sur ces variations d’alignement. 

Ainsi, à chaque retrait, la brique laisse place à un bardage bois ajouré ou un habillage de panneaux noirs. Enfin de la brique ajourée offre des effets de lumière et de perspectives tout en maintenant l’intimité qui pourrait être mise en péril par les différents vis-à-vis. L’ensemble de ces éléments de composition est présent sur les deux bâtiments mais utilisés de manière différente. Les deux bâtiments sont différents mais leur langage commun offre un tout homogène. Proche du centre-ville et des transports en commun le projet ne nécessite pas la création de parking sur la parcelle. Côté boulevard, l’organisation intérieure est conçue suivant trois travées La première strate contient la circulation verticale et les espaces techniques des différents appartements. La deuxième accueille les espaces de jour traversant. La troisième, les espaces de nuit. Côté rue de la Citadelle, les espaces de nuit s’orientent vers le jardin créé en intérieur d’îlot. Les espaces de jour prennent place à rue : la rue de la Citadelle étant relativement calme et particulièrement bordée de végétation, elle offre des vues agréables pour ces espaces. Notre méthodologie de conception s’inscrit entièrement dans une démarche de concertation avec les riverains et avec les acteurs de l’aménagement du territoire. Nous avons en effet réalisé un travail important de discussions et d’explications autour du projet en allant à leur rencontre, en négociant, en modifiant, en améliorant notre dessin. (Photos : Benjamin Bulot)

Encore une fois, le bureau Aude à le plaisir de travailler en collaboration avec les services de l’intercommunale Ipalle et le bureau géomètre Durot. Cette collaboration riche a fait naître auparavant Tournai Pac III. Ici, la volumétrie du bâtiment s’approche d’une maison 4 façades classiques. Le volume tient en un rez-de-chaussée surplombé d’un toit à deux versants. La volonté du projet est d’obtenir un volume monolithe. Ce volume est creusé sur un coin afin de créer les ouvertures du projet (entrée du personnel et du publique, garage et ouverture de baie pour permettre d’avoir un contrôle visuel du personnel sur le parc).

Les matériaux utilisés sont, pour les murs de façades, de la brique dans les tons rouge-brun, pour la toiture, des tuiles dans les tons rouge-orangé et d’un bardage en barreaudage métallique pour la partie creusée. Ce dernier permet à la fois d’unifier toutes les ouvertures dans le creux du monolithe mais également de protéger les baies de possibles agressions extérieures.  Les châssis sont de teinte noire. Le pan de toiture au sud accueille des panneaux solaires. (Photos : Benjamin Bulot)

 

 


Le projet s’implante à l’entrée d’une zone d’activité économique à l’articulation entre celle-ci et un lotissement résidentiel arboré. Le bâtiment accueille un dépôt vente de matériaux de construction écologiques et durables. Le projet s’est construit autour des contraintes du programme, des accès, de l’orientation, de l’usage, du budget et des impositions techniques et de prévention incendie. Son principe constructif est mixte. Il se compose d’un noyau en béton contenant le stock autour duquel se développe une structure en bois qui définit l’espace de vente, les bureaux et un auvent. Enfin, il se déploie pour donner naissance à un grand parvis qui marque l’entrée principale et permet l’organisation d’événements ponctuels. Nous avons apporté un grand soin à la réalisation des détails constructifs afin qu’ils servent le concept global du projet. L’auvent se marque par sa finesse.

Les colonnes assument leur rôle structurel tout en définissant un filtre qui dessine l’espace périphérique. Enfin, il se déploie pour donner naissance à un grand parvis qui marque l’entrée principale et permet l’organisation d’événements ponctuels. Nous avons apporté un grand soin à la réalisation des détails constructifs afin qu’ils servent le concept global du projet. L’auvent se marque par sa finesse. Les colonnes assument leur rôle structurel tout en définissant un filtre qui dessine l’espace périphérique. (Photos : Benjamin Bulot)